Fr 2nde – Exposés d’élèves

Merci à tous les élèves pour leurs très bons exposés !

Vous obtenez la note suivante : Maud Richet, 15/20 ; Carla Mendes, 14/20 ; Capucine Charlot, 17/20 ; Anouchka Deschamps, 15/20 et Antonin Scarpa, 13/20.

Je mets certains de ces exposés ci-dessous pour que vous puissiez tous les écouter ou les lire !

J’ajoute le fichier des corrections des dissertations où apparaît la note de M. Plant :

Fr 2nde – Cours du 26 mars : L’analyse de phrase

Nous nous retrouvons pour notre troisième séance de cours à distance ; elle porte sur la grammaire.

* Vous aviez les exercices suivants à faire pour aujourd’hui :

  1. Faire l’analyse du sujet de dissertation suivant : Le personnage de l’ambitieux est-il toujours positif dans les romans français ?
  2. Proposez un plan en 2 parties avec 2 sous-parties ; vous donnerez un argument et un exemple par sous-partie. Vous prendrez des exemples dans Bel Ami et dans La Promesse de l’aube.

Voici vos exercices corrigés avec vos notes ! Ceux qui n’ont pas rendu leur exercice, lisez les productions de vos camarades : pour la plupart, elles sont excellentes.

* Voici le cours d’aujourd’hui sur la grammaire :

  1. Notez, dans votre cahier de cours, le titre « L’analyse de phrase » sous forme d’encadré (comme nous faisons pour les exposés et les points de méthodologie en général).
  2. Lisez la leçon du manuel, p. 424 et prenez des notes dans votre cahier de cours.
  3.  Regardez ensuite la vidéo sur les propositions subordonnées ci-dessous et complétez grâce à cette leçon votre prise de note dans votre cahier de cours.

* Voici les exercices à faire pour jeudi prochain :

  1. Vous réalisez une carte mentale à partir de vos prises de notes et vous mettez cette carte mentale dans votre cahier de cours.
  2. Faites les exercices 1 et 4 de la page 425. Ce travail est à faire dans votre cahier d’exercices.

* Jeudi prochain :

1) je vous donnerai un contrôle de lecture sur Romain Gary et La Promesse de l’aube !

2) Je vous proposerai des lectures de roman à faire pendant les vacances d’avril.

3) Je vous donnerai vos notes d’exposés, pour ceux qui m’en ont rendu un !

Bon courage et bon travail à tous !

HdA 2nde – Cours du 25 mars : l’Antiquité vue par le XVIIe siècle

Simon Vouet, Les muses Uranie et Calliopé

Nous consacrons cette deuxième semaine de cours à distance par une séance sur la présence de l’Antiquité au XVIIe siècle.

* Vous aviez plusieurs choses à faire pour aujourd’hui :

1) Dans le paragraphe recopié vendredi, souligner les mots et passages importants.

2) Faire une carte mentale à partir de ce paragraphe.

3) Consulter le blog et trouver quelle œuvre représente chaque image.

Voici les réponses, de gauche à droite et de haut en bas : David de Michel Ange, le Parnasse de Mantegna, l’Homme de Vitruve de Vinci, L’école d’Athènes de Raphaël, la Domus aurea et la Naissance de Vénus de Botticelli.

* Voici le travail à réaliser aujourd’hui :

1) Ecrire dans le cahier de cours le titre suivant : « 5. L’Antiquité vue par le XVIIe siècle »

2) Recopier ou imprimer et coller les paragraphes suivants :

« L’Antiquité, qui a nourri l’imaginaire des peintures, sculpteurs, architectes et écrivains au XVIe siècle de manière très appuyée, ne disparaît pas des esprits au XVIIe siècle.

Le siècle de Louis XIII et de Louis XIV hérite de celui de François 1er, Henri II et Henri IV un penchant pour la mythologie. A la Renaissance du XVIe siècle, Henri II avait fait représenter sa maîtresse, Diane de Poitiers, sous les traits de Diane chasseresse, et les auteurs de la Pléiade avaient remis au goût du jour le théâtre à l’antique en composant des tragédies humanistes sur des thèmes mythologiques (Robert Garnier écrit Hippolyte ou encore Antigone). Au XVIIe siècle, Louis XIV fait décorer les jardins de Versailles de sculptures représentant des mythes, comme dans le bassin de Latone ou le bassin de Neptune (Ovide et ses Métamorphoses sont très lus à la cour) ; Racine comme Corneille proposent des pièces théâtrales inspirées des mythes, comme Médée pour Corneille, Phèdre pour Racine, entre autres, et Fénelon propose un roman éducatif pour le dauphin qui reprend l’histoire de Télémaque, le fils d’Ulysse, dans Les Aventures de Télémaque.

Mais c’est aussi de l’Histoire antique que s’inspirent les artistes du XVIIe siècle. Cette inspiration se trouvait déjà au XVIe siècle en France : Robert Garnier a écrit une pièce intitulée Cornélie et une autre consacrée à Marc Antoine. Au XVIIe siècle, Racine rédige Bérénice, Britannicus ou encore Mithridate ; Corneille compose Cinna. Tous ces personnages sont liés à l’Histoire antique, plus particulièrement romaine. A Versailles, les bustes d’Empereur sont nombreux ; on trouve également des bustes à l’antique, soit des représentations de personnes de l’époque selon le format utilisé pour représenter les Empereurs à l’Antiquité. On appelle Versailles la « nouvelle Rome » et c’est à Rome qu’est fondée l’académie de peinture française : elle existe encore aujourd’hui, c’est la Villa Médicis.  Poussin, notamment, se forme en Italie, comme Simon Vouet et Charles Lebrun, peintres français du Grand siècle qui exploiteront des sujets mythologiques. Louis XIV prend pour emblème le soleil associé au dieu Apollon. On fait d’ailleurs représenter des ballets où dansent des personnages mythologiques : le roi lui-même fait partie des danseurs.

En musique, on trouve moins d’inspiration antique que dans les autres arts : Au XVIe siècle, Monteverdi avait écrit l’Incorazione di Poppea, qui met en scène l’empereur Néron et sa femme Poppée, et avait inventé le genre de l’opéra avec Orfeo. Au XVIIe siècle, Jean-Philippe Rameau compose des opéras comme Hippolyte et Aricie ou Castor et Pollux ; Lully ne livre pas de pièce d’inspiration antique. Haendel, lui, est plus prolifique sur ce plan : il compose des opéras sur Agrippine, Xerxès, Bérénice et des oratorios comme Acis et Galatée, entre autres… »

3) Ecouter les exposés, regarder le diaporama et les vidéos suivantes pour mieux comprendre le cours ; vous prendrez des notes à partir de ces documents et vous intégrerez ces prises de notes à votre cours :

– Je vous renvoie vers cet excellent article du château de Versailles sur l’inspiration romaine à Versailles ;

– A propos de la référence à l’Antiquité au XVIIe siècle en général et dans la peinture française en particulier, je vous demande de regarder un documentaire sur le peintre Poussin.

* Voici le travail à réaliser pour mercredi prochain :

1) Soulignez les mots importants des paragraphes copiés aujourd’hui et faites-vous une fiche pour les mémoriser.

2) Faites l’analyse de l’œuvre suivante dans votre cahier d’exercice : Nicolas Poussin, Paysage avec Polyphème.

Nicolas Poussin, Paysage avec Polyphème

2) Trouvez un tableau d’un peintre français, italien ou flamand du XVIIe siècle représentant un sujet mythologique et envoyez-le sur le groupe WhatsApp de la classe. Vous obtiendrez une note bonus.

* Pour rappel, certains élèves devaient passer un exposé vendredi ; sauf erreur de ma part, je n’ai toujours pas reçu leur fichier audio :

  1. Mle Fontaine devait me présenter un exposé sur le mythe antique de son choix ;
  2. M. de Saint Mars devait me présenter l’analyse de l’œuvre qu’il avait choisie en début d’année.

Sont au programme de cette semaine les personnes suivantes :

  • M. Ferrer doit me présenter l’analyse de l’œuvre qu’il a choisie en début d’année.
  • Mle Scherer doit me présenter un exposé sur Charlemagne et son héritage ; M. Artru doit me présenter un exposé sur les cathédrales.

Mle Fontaine, M. de Saint Mars, M. Ferrer, Mle Scherer et M. Artru, merci de m’adresser votre fichier audio par mail à relecturhelp@gmail.fr ou, si vous n’y arrivez pas, sur le groupe WhatsApp de la classe. Je mettrai les meilleurs en ligne, avec votre accord, sur mon site http://relecturhelp.fr.

* Concernant les notes, pour leur analyse d’œuvre présentée à l’oral en classe ou en audio à distance, M. Artru obtient la note de 18/20, M. Cooper la note de 14/20, Mle Scherer la note de 15/20 (quelle a été votre source ? car l’analyse est excellente mais je ne reconnais pas votre style…) ; M. Delmas obtient la note de 14/20 ; Mle Cornetet obtient la note de 18/20. Je mets le paragraphe de Mle Rinck et sa note en ligne. Merci à eux pour leur travail, de grande qualité !!

* Voici enfin un programme de visionnage pour prolonger le cours :

1) En VOD : La série Versailles, tournée en partie au château de Maisons-Laffitte ; le film Le roi danse, qui montre la passion pour la danse de Louis XIV et l’inspiration mythologique de l’époque.

2) Sur Arte replay (aussi sur YouTube) : les coulisses d’un jeu vidéo sur Versailles ; un documentaire sur la construction du château de Versailles.

4) Sur Netflix : je n’en ai pas trouvé ! Vous me direz si vous faites mieux que moi…

Bon travail et bon courage à vous tous ! Mme Pinel.

FR 1re – Cours du 25 mars : Conclusion sur le roman, Intro sur la poésie

Casper Friedrich, Mer de nuages

Nous nous retrouvons pour notre cinquième séance de cours à distance ; elle porte sur la fin du chapitre sur le roman et le début du chapitre sur la poésie.

* Vous aviez plusieurs exercices à faire pour aujourd’hui :

1) Lire Les Fleurs du Mal de Baudelaire de la page 16 à la page 61 ;

2) Choisir votre poème préféré parmi ceux de la page 16 à 61 ;

3) Trouver une citation dans ce poème ou une image qui l’illustre et la poster sur le post Instagram « Baudelaire » du vendredi 20 mars. Cette citation, si elle est bien choisie, donne lieu à une note bonus sur 5.

* Voici le travail à réaliser aujourd’hui en conclusion du chapitre sur le roman et en introduction du cours sur la poésie :

1) Copier le titre suivant dans votre cahier de cours : « Conclusion – Individu, morale et société dans le récit »

2) Recopier le paragraphe suivant à la suite dans votre cahier de cours :

« Dans beaucoup de romans, l’individu, représenté par le personnage principal, est en prise avec la morale de son temps et de la société dans laquelle il évolue. La Princesse de Clèves, mariée sans amour au Prince de Clèves, éprouve un penchant pour le duc de Nemours qui se comprend, eu égard à son jeune âge ; mais la société dans laquelle elle évolue, une société de cour pleine d’intrigues et de galanterie, rend l’attitude du duc de Nemours douteuse (aime-t-il la Princesse ou cherche-t-il seulement à la séduire ?) et expose la Princesse à l’humiliation publique si elle cède.

Madame Bovary, qui ne peut s’échapper de sa famille que par un mariage, est déçue dans ses espoirs et ambitions en se rendant compte que son mari ne lui offre pas la vie dont elle rêve ; la naissance de sa fille ne la sauve pas non plus, puisqu’elle aurait espéré pouvoir vivre ses ambitions par procuration à travers un fils. Ses attitudes de fuite dans l’adultère et les achats compulsifs sont lourds de conséquence sur le plan moral en son temps ; Flaubert sera même poursuivi en justice pour ce roman au motif d’atteinte aux bonnes mœurs. 

Thérèse Desqueyroux présente un parcours similaire : marié à Bernard pour des raisons de patrimoine familial, et parce que c’est le frère d’une amie, elle ne trouve pas son compte dans ce mariage où elle est systématiquement infériorisée. Lorsque l’occasion lui est donnée de laisser son mari s’empoisonner suite à une erreur de posologie dans un traitement, elle la saisit et espère ainsi échapper à sa condition. Mais c’est sans compter sur la découverte de la vérité par son mari ; cela la conduit devant le tribunal puis de nouveau au domicile conjugal, où Bernard la tient recluse. Mais la réclusion n’est-elle pas la définition de la vie conjugale pour la femme à cette époque ? Cette violence-là n’est pas considérée comme immorale à cette époque, qui n’est pas si lointaine.

Enfin, dans Belle du Seigneur, Solal séduit Ariane pour ensuite s’en désintéresser. C’est ce que montre l’explicit du roman : une fois la passion retombée, le lien disparaît et Ariane en est conduite à se suicider. Les deux amants auront vécu leur amour adultère de manière clandestine, comme Anna Karénine dans le roman éponyme de Tolstoï. La condamnation de leur relation par la société de leur temps rappelle aussi la légende de Tristan et Iseult.

Les personnages masculins comme féminins des romans voient donc souvent leurs aspirations et désirs se confronter à la morale de leur époque. Là est peut-être le sujet privilégié de tout roman. »

3) Chercher, pour chaque texte étudié en classe pour le chapitre du roman (=les 3 extraits de La Princesse de Clèves, l’extrait de Mme Bovary, l’extrait de Thérèse Desqueyroux et l’extrait de Belle du seigneur) une citation qui illustre le thème « Individu, morale et société » et les mettre à la suite du paragraphe dans le cahier de cours.

4) Sur une nouvelle page de votre cahier de cours, écrire le titre suivant : « Chapitre 4 – La poésie du XIXe au XXIe siècle » puis « Introduction – L’histoire de la poésie »

5) Regarder les vidéos suivantes et prendre des notes dans votre cahier de cours.

* Voici les exercices à faire pour lundi 30/03 :

1) Lire Les Fleurs du Mal de Baudelaire de la page 62 à la page 124 

2) Choisir votre poème préféré parmi ceux de la page 62 à 124 

3) Sur votre cahier d’exercice, recopier les deux premières strophes de ce poème. Entourer ses rimes et répondre aux questions suivantes : a) sont-elles riches, pauvres ou suffisantes ? b) s’agit-il de rimes embrassées, croisées ou suivies ? c) s’agit-il d’octosyllabes, de décasyllabes ou d’alexandrins ?  d) le poème est-il isométrique ou hétérométrique ? d) où se place la coupe du vers, appelée césure dans un alexandrin ? Si vous avez des doutes sur ces notions, consultez votre édition des Fleurs du mal, p. 294-296 ou ma vidéo des BonsProfs.com sur la poésie sur leur chaîne YouTube.

4) Lire les pages 308 à 313 du manuel Passeurs de texte 1re et répondre aux questions 5 et 6 p. 312 dans le cahier d’exercice.

* Voici le devoir maison à rendre le mercredi 01/04 :

Rendre le sujet de bac blanc écrit joint. Vous avez le choix entre une dissertation et un commentaire composé. Essayer, autant que faire se peut, de faire ce travail en conditions réelles, soit en 4 heures et sans consulter de document ! Tout plagiat donnera lieu à un 0 et à une sanction.

Merci à tous, bon travail et bon courage !

Fr 1re – Carte mentale sur les modes des verbes

Merci à tous les élèves pour l’envoi de leur carte mentale sur les modes des verbes !

Les notes bonus obtenues sont les suivantes : Mle Aghilas, 7/10 ; Mle Antona, 7/10 ; Mle De Ferrière, 10/10 ; Mle De Ridder, 10/10 ; M. Eboko, 6/10 ; Mle Helderlé, 8/10 ; Mle Rondeau, 8/10 ; Mle Wacquet, 7/10 ; M. Flak, 8/10.

J’ajoute ci-dessous les prises de notes de Mle De Ferrières, qui peuvent être utiles à ceux qui ont eu du mal à prendre des notes à partir des vidéos :

Encore merci et bravo à tous et à toutes !

Fr 1re – Cours du 23 mars : Grammaire, la valeur modale des verbes

Nous commençons notre deuxième semaine de cours à distance avec une séance sur la grammaire.  

* Vous aviez plusieurs exercices à faire pour aujourd’hui :

1) Faire les exercices 1 et 3 de la page 385 de votre manuel.

Voici le corrigé.

2) Je vous demande aussi de faire les exercices 2, 3 et 4 du document sur les modes des verbes.

Voici le corrigé.

Pour ces exercices, je vous demande de vous auto-corriger. Vous pouvez aussi vous corriger entre vous pour jouer le rôle du prof !

* Voici le cours d’aujourd’hui :

1) Dans votre cahier de cours, tracer un encadré et écrire le titre suivant : « Grammaire – Les modes des verbes »

2) Regarder les vidéos suivantes sur le subjonctif ; sur le conditionnel ; sur l’indicatif et l’impératif et prendre des notes

3) Dans votre paragraphe de prise de notes, souligner les informations importantes.

4) A partir de ces informations soulignées, dessiner une carte mentale puis refermer l’encadré.

Ceux qui le souhaitent peuvent m’envoyer la photo de leur carte mentale sur le groupe WhatsApp de la classe. Cela donnera lieu à une note bonus.

* Pour rappel, vous avez des exercices à faire pour mercredi 25/03:

1) Lire Les Fleurs du Mal de Baudelaire de la page 16 à la page 61 ;

2) Choisir votre poème préféré parmi ceux de la page 16 à 61 ;

3) Trouver une citation dans ce poème ou une image qui l’illustre et la poster sur le post Instagram « Baudelaire » du vendredi 20 mars.

* Vous trouverez ci-joint les corrections des exercices, des oraux et du devoir (critique subjective) que vous m’avez rendus la semaine dernière.  Il en manque encore à l’appel pour la critique subjective…

Bon travail et bon courage à vous tous !

Hum 1re – Cours du 20 mars : L’ethnocentrisme, barrière à la rencontre des cultures

Nous commençons cette semaine de cours à distance pour la spé Humanités par une séance sur la méthodologie de l’essai et de cours pour le chapitre sur la rencontre des cultures.

* Vous aviez à faire pour aujourd’hui :

  1. Lire les leçons et faire les exercices des fiches des fiches 53 à 55 du Cahier de français 2nde et 1re des éditions du Robert distribuées en cours. En voici le corrigé.

* Voici le travail à réaliser aujourd’hui :

1) Dans le cahier de cours, notez le titre 1. L’ethnocentrisme, barrière à la compréhension des cultures

  1. Regardez la vidéo suivante pour réviser vos connaissances avant de commencer le cours.

2. Regardez mes vidéos sur ce chapitre pour Les Bons Profs : lien 1, lien 2, lien 3.

Prenez des notes dans votre cahier de cours pendant votre visionnage pour compléter votre cours. (NB : Les vidéos des Bons Profs sont en accès gratuit pour un mois : ces liens expireront donc dans un mois).

* Voici le travail à réaliser pour la semaine prochaine, pour s’entraîner à l’essai sur le thème de la rencontre des cultures :

1) Faire les exercices des fiches des fiches 59 et 60 du Cahier de français 2nde et 1re des éditions du Robert distribuées en cours.

2) Dans le manuel, lisez les textes des pages 160, 162 et 163 ; écrivez deux phrases de résumé par texte et sélectionnez une citation par texte.

Bon travail et bon courage à vous tous !