HA 2nde – Emissions de radio sur les faussaires et sur les mécènes

Une émission de radio de Concordance des temps sur les faux et les faussaires diffusée sur France Culture le 19/10. Il y est aussi question des reliques et de ce qui les a fait recevoir comme authentiques, pour certaines d’entre elles… Et une autre sur le mécénat d’art aujourd’hui.

HA 2nde – Visite du 18 octobre : Notice de visite

“Ancienne résidence des rois de France, le château de Saint-Germain accueille à présent le musée d’archéologie nationale. Le château fut modifié par François 1er, étant basé sur un plan de château défensif au croisement des routes fluviales et terrestres.

Durant notre visite, nous avons découvert de nombreux éléments sur le mode de vie de nos ancêtres.
Un fossile de l’ancêtre du cerf est exposé dans une des salles. Cette espèce a disparu en raison de l’environnement dans lequel il vivait. Ses longues cornes l’empêchaient de traverser des forêts par exemple (Mégacéros, Irlande, – 10 000 ans).
Nous avons aussi vu une reconstitution de squelettes. Ces squelettes appartenaient aux anciens types d’habitants de la terre (Les enfants Grimaldi, trace de fracture, 3-5 ans) ainsi que des crânes humains (Hypogées de la mare, 3e millénaire avant notre ère).
La dame à la capuche est aussi exposée dans le musée. Elle date de – 20 000 av. J.-C. (paléolithique) ; faite en ivoire de mammouth, elle mesure 3,65 cm de hauteur.
Nous avons aussi vu des silex (bifaces). Les hommes préhistoriques les utilisaient comme des outils pour vivre. C’est un élément de définition des périodes historiques. ” (Anaïs Scherer)

FR 2nde et 1re – Cours du 5-6 novembre : Diaporama sur l’histoire du théâtre du Moyen Âge au XVIIe

Heures d’Etienne Chevalier enluminées par Jean Fouquet, miniature sur le Jeu de Sainte Apolline, XVe siècle
Extrait du Théâtre raconté aux jeunes d’André Degaine, éditions Nizet
Jean-Antoine Watteau, Pierrot autrefois dit Gilles (1718-1719, Louvre)
Pieter BRUEGEL le Jeune, La Kermesse villageoise avec un théâtre et une procession (1620, Musée Calvet, Avignon)
Salle de bal du château de Saint Germain en Laye où furent donnés des pièces de théâtre et des ballets entre 1660 et 1682
Les effets spéciaux au XVIIe siècle : le théâtre à machine dans les pièces baroques
Opera San Carlo à Naples (1737)
Opera royal à Versailles (1780)
Théâtre de la Reine à Versailles (1770)

Fr 2nde et 1re – Cours du 5-6 novembre : Diaporama sur le théâtre antique

Théâtre (supposé) du palais (toujours supposé) de Minos à Cnossos, – 4000
Théâtre antique de Ségeste (Sicilie), – 300
Théâtre antique de Pompéi, – 200
Extrait du Théâtre raconté aux jeunes d’André Degaine, éditions Nizet
L’ivresse dyonisiaque du satyre de Mazara del Vallo (Sicile)

Fr 2nde – Ecrit d’appropriation : l’article de presse de George Duroy (Maupassant, Bel-Ami)

¶ÁÄÀ

“J’étais en service en Algérie pendant vingt-huit mois. Au contact de la population de la région du Mzab, j’ai appris l’arabe et les mœurs de ses habitants. C’est un merveilleux pays où, sous un soleil brûlant, le paysage prend toutes les nuances de l’or. Malgré leur pauvreté, les habitants m’ont accueilli chaleureusement et j’ai mille anecdotes que je vous raconterai plus tard sur leur gentillesse. Mais laissez-moi avant tout vous parler de la terre qui est parfois aussi cher qu’en France et que seuls de riches Parisiens peuvent acheter au détriment des autres. Il y a peu de terres fertiles mais nous avons un grand rôle à jouer pour aider ce pays en lui apportant des engrais et des moyens d’économiser l’eau qui est si précieuse.
La colonisation ne consiste pas à s’imposer coûte que coûte à la population locale.” (Félhia Pouliquen)

Fr 1re – Commentaire linéaire du texte d’André Thévet (intro et première partie)

“Dans le contexte de la découverte du Nouveau Monde et de ses habitants, André Thevet dans Les Singularités de la France Antarctique autrement nommé Amérique, traite d’un peuple vivant dans ce Nouveau Monde. André Thevet est un explorateur et écrivain-géographe du 16e siècle. Dans son texte il décrit le peuple des Amazones et leur mode de vie. Le texte est divisé en trois parties, chaque partie correspondant à un paragraphe. Tout d’abord, dans la première partie, nous apprenons le point de vue, les ressentis et les préjugés des Européens vis-à-vis des Amazones ; puis dans la deuxième partie, nous lisons la description de leur mode de vie ; et pour finir, dans la troisième partie se trouve la description de la manière dont les Amazones font la guerre et dont elles traitent leurs ennemis.” (Camille Bistuer).

“Dans la première partie du texte, le texte est introduit par « Ces » qui est un pronom démonstratif au pluriel.  Dans ce paragraphe, nous pouvons observer que l’auteur fait un aparté sur les historiographes (lignes 2-3).  André THEVET a souhaité mettre en avant les Espagnols. En effet, nous pouvons voir qu’il les décrit positivement. (ligne 1 : « Ces Espagnols firent de si bonnes journées […]).  En revanche, lorsqu’il parle des Amazones il les décrit de manière négative. Il dit que les Amazones sont toutes pareilles. Il porte un jugement sur celles-ci bien qu’elles soient des femmes guerrières fortes et castratrices. Au cours de son récit de voyage, l’écrivain géographe nous livre ses impressions et donne des informations générales. Dans ce paragraphe, nous pouvons déceler une répétition du mot « Amazones ». Il apparaît 3 fois. A travers son texte, il prend le point de vue d’un cosmographe (c’est-à-dire celui du géographe regardant de haut son objet). De plus, nous pouvons remarquer que sut le 1er paragraphe, THEVET parle bien plus des Amazones que des Espagnols. Il cherche à étendre son sujet sur la partie qui est négative” (Yuna de Ridder).