HLP 1res – Cours du 30 mars : Le métier de journaliste

Dans la fiction, beaucoup de journalistes comme Rita Skeeters dans Harry Potter ou encore Tintin dans Tintin  sont libres de leurs actes et de leurs paroles. Ils font preuve de beaucoup de curiosité, parfois même trop et sont toujours au bon endroit au bon moment. Très assidus dans leurs recherches, ils font beaucoup de découvertes et trouvent toujours des sujets nouveaux. Souvent représentés comme faisant toujours des découvertes, les personnages de journaliste favorisent l’identification du lecteur et son adhésion à l’histoire. Enfin, le métier de journaliste est souvent un moyen pour les superhéros d’avoir une couverture pour leur deuxième identité (Clark Kent, Peter Parker).

Dans la réalité, des journalistes comme Eva Roque et Simon Bentolila, qui travaillent à la télé, à la radio ou pour la presse littéraire, dépendent d’un rédacteur en chef.

Eva Roque nous a appris qu’elle est libre de choisir son sujet à la radio et qu’elle se documente sur le sujet par elle-même (elle n’a pas d’assistant). La ligne éditoriale de son émission est ouverte. Pendant l’enregistrement de l’émission de radio, le réalisateur parle dans l’oreillette et indique s’il faut accélérer ou couper des passages. Elle nous a appris également qu’en tant que femme, les débuts n’avaient pas forcément été faciles : il faut conquérir sa crédibilité. Et sinon elle va bien.

Simon Bentolila nous a précisé qu’il aimait bien faire découvrir de nouveaux auteurs, surtout des premiers romans selon la catégorie existant dans la presse littéraire. Il lit de 2 à 6 heures par jour et écrit un article tous les jours ou tous les deux jours.

Ces deux journalistes interrogés ont un parcours atypique et sont passionnés par leur métier.