HLP 1res – Cours du 8 décembre : Conclusion du chapitre sur l’autorité de la parole

L’autorité d’une parole s’obtient par différents moyens. C’est d’abord l’usage de la raison qui doit permettre de convaincre des auditeurs puisque, selon Descartes, « le bon sens est la chose au monde la mieux partagée ». Mais c’est aussi par le talent oratoire qu’on peut faire autorité puisque l’éloquence rend persuasif. Il y a enfin d’autres sources d’autorité : ce sont le charisme, la position hiérarchique, voire le recours à la force (même si, selon Arendt, l’autorité réelle se passe de la contrainte physique). On peut espérer que la meilleure autorité est celle qui se base sur la confiance qu’inspire celui ou celle qui nous guide.

Un exemple de désamorçage de l’autorité d’une parole violente par l’adoucissement de la forme :

Valentin Le Roux sur Twitter : “Pascal Praud s’emporte (ASMR version) https://t.co/qNoRCp4OGd” / Twitter