Hum 1re – Cours du 29 mai : Chapitre “L’homme et l’animal”

Nous menons cette semaine de cours à distance pour la spé Humanités en nous consacrant à l’intro du chapitre “L’homme et l’animal”.

* Vous aviez à faire les exercices suivants pour aujourd’hui :

Préparez un dossier de presse et rédigez un article.

Merci à Mle Jaffre pour son envoi !

* Voici le cours d’aujourd’hui :

1) Notez « Chapitre 6 – L’homme et l’animal » puis « Introduction – Les bestiaires »

2) Recopiez le paragraphe suivant : « Les rapports entre l’homme et l’animal sont en perpétuelle évolution. Si les animaux sont très représentés dans la mythologie antique, notamment dans les Métamorphoses d’Ovide, le Moyen Âge repense la vision que l’homme a de l’animal. A cette époque, tout est considéré comme symbolique. L’animal va donc symboliser quelque chose, moralement ou spirituellement, de manière parfois surprenante ! Ces significations des animaux sont compilées dans des bestiaires. Au XVIIe siècle, plusieurs philosophes pensent que l’animal ne reçoit pas de douleur. L’animal est parfois représenté dans les fables, d’Esope à La Fontaine,  sous forme de personnification ; on trouve également ce procédé dans le Roman de Renart. Il faut attendre le XXe siècle pour que l’animal soit considéré différemment : si la question du végétarisme était déjà soulevée au XVIe et au XVIIe siècle, c’est avec la théorie de l’évolution, qui met en avant la continuité entre homme et animal, et avec la prise de conscience écologique et de la nécessité de protéger des espèces de l’extinction, que l’animal commence à être considéré comme un autre de l’homme. L’homme a toujours été un animal (déjà chez Aristote : « l’homme est un animal politique »). Au XXIe siècle, c’est l’anti-spécisme qui prend de l’essor : ce terme désigne le refus de la hiérarchie entre les espèces. Y aura-t-il bientôt des droits accordés aux animaux ? »

3)Lisez ces documents suivants, qui sont deux bestiaires : Michel Pastoureau fait la synthèse des bestiaires médiévaux et Alexandre Vialatte, chroniqueur du XXe siècle, reprend cette tradition pour la décaler et la rendre à la fois très fine et très drôle !

* Vous avez à faire les exercices suivants pour vendredi prochain :

Lisez les textes de Michel Pastoureau et d’Alexandre Vialatte et dressez la liste des points communs et des différences entre leur définition du cheval.

Si vous le sentez, écrivez votre propre notice sur le cheval !