HdA 2nde – Cours du 20 mars : L’inspiration antique de la Renaissance

Nous continuons cette semaine de cours à distance par une deuxième séance sur l’inspiration antique de la Renaissance.

* Vous aviez plusieurs choses à faire pour aujourd’hui :

1) Dans le paragraphe recopié mercredi, souligner les mots et passages importants.

2) En rapport avec le paragraphe recopié, trouver une image d’une œuvre du Moyen Âge qui illustre un point abordé (manuscrit : miniature, enluminure, texte en latin d’un auteur antique). Merci de m’envoyer votre image sur le groupe WhatsApp du cours pour que je les mette sur le blog ce week-end. Vous obtiendrez une note d’exercice pour ce travail.

* Voici le travail à réaliser aujourd’hui :

1) Ecrire dans le cahier de cours le titre suivant : « 4. L’inspiration antique de la Renaissance.  »

2) Recopier ou imprimer et coller le paragraphe suivant :

Plusieurs événements survenus à la fin du XVe siècle et au XVIe siècle vont avoir une influence sur la manière dont les Européens considèrent leur héritage antique :

  • La Reconquista de l’Espagne arabo-andalouse par les rois catholiques entraîne la redécouverte des textes grecs antiques qu’avaient recopiés et étudiés les penseurs arabes (Avicenne, Averroès…). L’Occident retrouve ainsi des dialogues de Platon qui n’avaient pas été traduits en latin, par exemple le Banquet, un dialogue sur l’amour. Ce texte sera traduit du grec au latin par Marsile Ficin et donnera lieu à une nouvelle conception de l’amour, qu’on appelle amour platonicien.
  • En Italie, la construction de monuments met au jour des vestiges antiques : en 1506, la construction de l’église Saint-Pierre-aux-Liens fait découvrir le groupe en marbre du Laoccon. D’autres vestiges, comme celui de la Domus aurea, demeure de Néron, furent découverts par hasard (à la fin du XVe siècle pour la Domus aurea).
  • Les Français de la Renaissance rêvent d’une Italie empreinte d’Antiquité mais ils sont souvent déçus par la réalité. Ainsi Joachim du Bellay regrette-t-il son « petit Liré » pendant son long séjour à Rome car les monuments antiques y sont en ruine et la ville est corrompue. On y voyait déjà, néanmoins, le Colisée, le Panthéon, les thermes de Caracalla, la statue dite de Pasquin et le stade de Domitien (aujourd’hui piazza Navona), entre autres.

On ne redécouvre pas l’Antiquité au XVIe siècle : l’héritage antique a été valorisé tout au long du Moyen Âge. Mais on prend l’Antiquité comme modèle, ce qui n’était pas le cas auparavant. Sur le plan intellectuel, cela donne naissance au courant humaniste. Sur le plan artistique, on pourra relever notamment :

  • L’homme de Vitruve de Léonard de Vinci, inspiré de l’auteur antique Vitruve ;
  • Les sujets mythologiques des peintres italiens comme Botticelli (le Printemps, la Naissance de Vénus…), Mantegna (Le Parnasse), Raphaël (L’école d’Athènes)… Ils correspondent aux goûts des seigneurs et des riches marchands et banquiers de l’époque, qui en ornent leurs palais sous forme de fresque (villa Médicis, palais Farnèse…)
  • La copie des statues antiques pour la sculpture comme celle de Michel Ange (David..).

Rappelons que ces artistes se sont tous illustrés également dans les sujets religieux (Chapelle Sixtine pour Michel Ange, Vierge aux rochers pour Vinci, Vierge à l’enfant pour Botticelli, etc.) et dans l’art du portrait, peint ou sculpté (Joconde pour Vinci, par ex.)

  1. Regarder la vidéo suivante pour mieux comprendre le cours.

* Voici le travail à réaliser entre aujourd’hui et vendredi et qui sera corrigé vendredi :

1) Dans le paragraphe recopié mercredi, souligner les mots et passages importants.

2) Faire une carte mentale à partir de ce paragraphe.

3) Trouver quelle œuvre représente chaque image :

* Pour rappel, certains élèves devaient passer un exposé aujourd’hui :

  1. M. Delmas doit me rendre son analyse d’oeuvre par vidéo ou par fichier audio à relecturhelp@gmail.com.

* Si vous voulez prolonger le travail d’aujourd’hui par le visionnage de films ou de séries, je vous conseille : d’abord la deuxième saison de la série Les Médicis (en VOD illimité sur la box SFR), dans laquelle l’on assiste à la conception et réalisation de toiles de Botticelli (un extrait ici) ;

toujours les Borgias, version Canal+, où l’on voit la redécouverte du Laoccon (apparemment disponible sur Netflix) ;

enfin, lorsqu’il sortira en VOD, le film italien récent sur Michel Ange, dont voici une présentation sur facebook (pour ceux qui ont accès à ce réseau social).

Bon travail et bon courage à vous tous !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *