Fr 1res – Cours du 17 septembre : Introduction sur les sous-genres de l’argumentation

Voltaire a écrit Candide, qui est un conte philosophique (c’est un récit merveilleux, c’est-à-dire qui accepte la magie et le surnaturel, qui a pour but de faire réfléchir le lecteur). Il a aussi écrit Zadig, l’Ingénu (sur la découverte de l’Occident par un « indien ») ou encore Micromégas.

Montesquieu a écrit les Lettres persanes, qui est un roman épistolaire qui traite notamment de sujets religieux. Un roman épistolaire est un échange de lettres fictives. Les personnages principaux sont des Persans qui s’appellent Rica et Usbek. Ils découvrent la France et particulièrement Paris.

Rousseau a écrit l’Emile ou l’éducation, Discours sur l’origine de l’inégalité entre les hommes, Discours sur les sciences et les arts. Ce sont des discours pour les deux derniers et un essai ou un traité pour le premier.

Diderot a écrit Le Neveu de Rameau, qui est un dialogue philosophique. Il est à l’initiative de l’Encyclopédie avec D’Alembert, livre qui appartient au genre de l’encyclopédie. Il a aussi écrit le Supplément au Voyage de Bougainville, qui est un essai ou un récit à thèse.  

Les sous-genres de l’argumentation appartiennent à l’argumentation directe ou indirecte (via une histoire).

Fr 1res – Cours du 10 septembre : Introduction – Les genres de la littérature d’idées

La littérature d’idées est un genre littéraire qu’on appelle aussi l’argumentation. Ce genre littéraire désigne les textes qui présentent ou défendent des idées à l’aide d’arguments et font attention au style littéraire.

Ce genre se développe avec Montaigne au XVIe siècle qui invente le format des « essais ». On trouve aujourd’hui encore un rayon « essais » ou « littérature d’idées » dans les librairies et les bibliothèques.

Les auteurs français les plus connus de ce genre sont, pour le XVIIIe siècle, Voltaire, Montesquieu, Rousseau et Diderot (et Robespierre pour les discours politiques) et, pour le XIXe siècle, Hugo et Zola.

Il existe plusieurs sous-genres de l’argumentation : les essais, les discours, les lettres, les traités, les romans à thèse… Ces sous-genres appartiennent soit à l’argumentation directe, soit à l’argumentation indirecte.

Pour le 15/09 :

  • Trouver un titre d’ouvrage d’argumentation pour Voltaire, Montesquieu, Rousseau, Diderot, Zola, Hugo
  • Donner le sous-genre pour chacun de ces ouvrages

Exemple : Montaigne a écrit les Essais. Il s’agit du sous-genre de l’essai.

Fr 1res – Cours du 8 septembre : Programme de l’année

Vous trouverez ci-dessous les informations importantes pour l’année :

Je vous invite également à consulter les textes de votre année dans le fichier ci-dessous :

Enfin, veuillez trouver ci-dessous le calendrier des exposés tel qu’il a été établi pour l’instant :

Fr 1re – Cours du 3 juin : Merci pour cette année !

C’est un cours un peu particulier aujourd’hui : c’est le dernier cours de l’année mais il se fait… à distance !

Le dernier cours de l’année, c’est habituellement le cours où l’on joue à des jeux un peu idiots, où il y a trop de bruit parce qu’il fait chaud et qu’on préférerait tous être dehors, où l’on mange des bonbons en buvant du soda (ou l’inverse), où l’on fait des blagues (bon, ok, ça c’était toute l’année) et où vous m’offrez des cadeaux (mais si vous voulez m’offrir des chèques cadeaux, à votre bon cœur !).

Ce dernier cours, cette année, c’est un cours à distance, face à un écran d’ordi. C’est un dernier cours un peu bizarre pour une année un peu bizarre. Tout a commencé par… une séance d’accrobranche (si si, rappelez-vous !) ; M. Martin m’avait dit que le niveau 7, c’était facile et Mle Rosier Nebot n’avançait pas entre deux arbres. Cela a continué avec des cours, beaucoup de cours, la réforme du bac à appliquer, toutes vos trombines à identifier, des prises de contact, des prises en compte de vos difficultés, des séances d’orientation, d’AP etc etc. Cela s’est poursuivi avec les grèves de décembre-janvier ; cela s’est terminé avec une pandémie, un confinement, des cours à distance, des coups de fils pour savoir si tout va bien, un groupe WhatsApp (je n’aurais jamais cru faire un groupe WhatsApp avec des élèves !), un fil Insta (ça non plus!), des corrections de travaux rendus par mail, des vidéos sur YouTube… Cela finit avec des entretiens dans les prochaines semaines : je vous reverrai tous, mais pas ensemble. Notre dernier cours en classe entière a donc eu lieu le vendredi 13 mars ; je m’en doutais un peu, et c’est pour cela que j’avais pris la photo qui ouvre ce post.

Je vous l’ai dit sur le groupe WhatsApp de la classe, c’est avec votre classe que j’ai été professeure principale pour la première fois. Et quelle classe ! Vous avez été touchants, drôles, motivants, stimulants, pertinents, perspicaces, parfois bruyants (si si), valeureux, solidaires, inspirants… J’ai toujours été ravie de vous faire cours et il était toujours facile de me lever pour venir vous retrouver ! J’ai beaucoup appris avec vous, surtout ceci : j’adore mon métier avec des élèves comme vous !

J’en retrouverai certains l’an prochain en spé Humanités ; pour les autres, nous nous croiserons dans les couloirs !

Pour cette dernière séance, je vous envoie les premières fiches que vous avez remplies en début d’année. Les informations auront peut-être changé : vous aurez peut-être changé de projet professionnel, de livre préféré, de pire souvenir de lecture… et d’âge, assurément ! Souvenez-vous du moment où vous rempli cette fiche : quel était votre état d’esprit ? Qu’attendiez-vous de votre année ?

Et maintenant, quel bilan tirez-vous de votre année ? Quel est votre meilleur souvenir de l’année ? Que voulez-vous en garder en mémoire ?

Envoyez-nous vos réponses sur le groupe WhatsApp !! Je vous relancerai 😉

Merci encore pour cette année !!

Fr 1re – Cours du 27 mai : Révisions de Beaumarchais, Le Barbier de Séville, I, 2

Nous nous retrouvons pour notre huitième semaine de cours à distance ; elle porte sur la révision des textes de bac, aujourd’hui sur le texte de Beaumarchais, Le Barbier de séville, I, 2.  .

* Vous aviez des exercices à faire pour aujourd’hui :

1) Faire votre fiche de bac pour le texte Beaumarchais, Le Barbier de séville, I, 2.  Pour cela, vous reprendrez vos prises de notes de cours et les documents qui vous avaient été distribués pour vous constituer une fiche de révision. Celle-ci peut prendre la forme d’une carte mentale ou d’une liste organisée comme ceci (fichier joint).

2) Traiter la question de grammaire suivante pour ce texte : Etudiez la nature et la fonction des subordonnées dans la phrase suivante : « Quand on a rapporté au ministre que je faisais (…) des bouquets à Chloris, (…) il a pris la chose au tragique (…) ».

* Pour rappel, certains élèves devaient passer un oral :

M. Hullin, M. Jolivet, Mle Wacquet doivent me rendre leur explication linéaire orale sur ce texte de Beaumarchais extrait du Barbier de Séville par fichier audio.

* Voici le cours d’aujourd’hui :

1) Dans votre cahier de cours, notez sur une nouvelle page : « Révisions pour l’oral du bac de français » puis 8. Beaumarchais, Le Barbier de séville, I, 2.  

2) Notez « a. Question/réponses ». Faites la liste des choses que vous ne comprenez pas à propos de ce texte et de son explication linéaire et rédigez des questions (minimum 2 questions). Si vous n’avez pas de difficulté avec ce texte, mettez-vous dans le rôle d’un jury qui devrait poser des questions à un élève sur ce texte et trouvez au moins 2 questions.

3) Voici l’explication linéaire complète du texte (pièce jointe). Lisez-la et notez vos réponses aux questions que vous vous êtes posées. S’il vous en reste, envoyez-les sur le groupe WhatsApp de la classe. 

4) Notez « b. Question de grammaire ». Recopiez le corrigé de la question de grammaire ci-joint.

Si vous avez eu faux à la question de grammaire, faites les exercices et auto-corrigez vous (ci-joint le corrigé) !

6) Reprenez la fiche de bac que vous avez faite sur ce texte. Agrémentez votre fiche en ajoutant de la couleur, en faisant un dessin ou en choisissant et imprimant une image en lien avec le texte que vous collerez sur votre fiche.  Vous pouvez envoyer la photo de votre fiche de bac sur le groupe WhatsApp de la classe (si vous en êtes satisfait !).

7) Commencez à apprendre par cœur cette fiche : lisez-la 3 fois de suite puis récitez-la 2 fois de suite.

* Voici le travail à réaliser pour lundi 30/05 :

1) Faire votre fiche de bac pour le texte de La Fayette, La Princesse de Clèves, Le bal.

2) Traiter la question de grammaire suivante pour ce texte : Etudiez la négation dans : « Le roi et les reines se souvinrent qu’ils ne s’étaient jamais vus, et trouvèrent quelque chose de singulier de les voir danser ensemble sans se connaître. »

* Certains élèves doivent me rendre un oral lundi  :

Mle Jurkew, Mle Louvartdoivent me rendre leur oral type bac pour cet extrait de La Fayette, La Princesse de Clèves, Le bal.

Fr 1re – Cours du 25 mai : Révisions de Marivaux, L’île des esclaves

Nous consacrons notre huitième semaine de cours à distance ; elle porte sur la révision des textes de bac, aujourd’hui sur le texte de Beaumarchais, Le Mariage de Figaro, V, 3.

* Vous aviez l’exercice suivant à faire pour aujourd’hui :

1) Faire votre fiche de bac pour le texte de Marivaux, L’île des esclaves, I, 1

2) Traiter la question de grammaire suivante pour ce texte : « Faites l’analyse logique de la phrase suivante : « Je l’ai été, je le confesse à ta honte, mais va, je te le pardonne ; les hommes ne valent rien. ».

* Certains élèves doivent me rendre un oral :

M. Flak, Mle Helderlé doivent me rendre leur oral type bac pour cet extrait de Marivaux, L’île des esclaves.

* Voici le cours d’aujourd’hui :

1) Dans votre cahier de cours, notez sur une nouvelle page : « Révisions pour l’oral du bac de français » puis 7. Marivaux, L’île des esclaves, I, 1

2) Notez « a. Question/réponses ». Faites la liste des choses que vous ne comprenez pas à propos de ce texte et de son explication linéaire et rédigez des questions (minimum 2 questions). Si vous n’avez pas de difficulté avec ce texte, mettez-vous dans le rôle d’un jury qui devrait poser des questions à un élève sur ce texte et trouvez au moins 2 questions.

3) Voici l’explication linéaire complète du texte (pièce jointe). Lisez-la et notez vos réponses aux questions que vous vous êtes posées. S’il vous en reste, envoyez-les sur le groupe WhatsApp de la classe. 

4) Notez « b. Question de grammaire ». Recopiez le corrigé de la question de grammaire ci-joint.

5) Reprenez la fiche de bac que vous avez faite sur ce texte. Agrémentez votre fiche en ajoutant de la couleur, en faisant un dessin ou en choisissant et imprimant une image en lien avec le texte que vous collerez sur votre fiche.  Vous pouvez envoyer la photo de votre fiche de bac sur le groupe WhatsApp de la classe (si vous en êtes satisfait !).

6) Commencez à apprendre par cœur cette fiche : lisez-la 3 fois de suite puis récitez-la 2 fois de suite.

BONUS – LE POINT PHILO

La question de l’esclavage a été traitée dès l’Antiquité avec Aristote qui associe aux esclaves une âme passive.

Mais l’esclavage en philosophie, c’est surtout la dialectique du maître et de l’esclave qu’élabore Hegel dans La Dialectique de l’esprit ; elle se décompose en 3 mouvements. 1) le maître domine l’esclave 2) l’esclave s’émancipe du maître car c’est lui qui travaille et qui possède donc le talent et le savoir-faire 3) l’esclave devient le maître du maître.

A voir de manière détaillée dans la vidéo suivante !!

BONUS – LE POINT ORAL

Nous travaillons aujourd’hui sur un des textes les plus classiques du théâtre de français.

Pour améliorer votre lecture pour l’oral, entraînez-vous à le lire à haute voix !

Pour cela, deux conseils :

  1. Choisissez une intention par personnage parmi les suivantes : colère – désespoir – amertume – dégoût – rage – folie – abattement – apitoiement sur soi – ironie – humour – défi.

Lisez le texte à voix haute en tenant cette intention du début à la fin.

  • Enregistrez-vous en faisant des pauses entre chaque personnage : c’est la technique du coupé/monté !

Si vous êtes content de votre performance, partagez-la avec nous sur le groupe WhatsApp de la classe !

BONUS – LE POINT METHODE DE REVISIONS

Pour réviser en s’amusant, je vous propose une nouvelle méthode : l’invention d’un jeu !

Cette semaine, c’est un jeu de 7 familles que je vous propose de concevoir. Prenez 7 textes (pièces de théâtre ou roman), choisissez 6 personnages dans chaque œuvre et trouvez des images pour chaque personnage. Imprimez le tout : et voilà, vous avez un jeu avec lequel vous mémoriserez très bien les intrigues de chaque œuvre !

Cette idée se décline aussi avec les mouvements littéraires : dans ce cas, on choisit 6 éléments de définition d’un mouvement (un écrivain de ce mouvement, une peinture, une musique, une définition, un registre…).

* Voici le travail à réaliser pour mercredi 27/05 :

1) Faire votre fiche de bac pour le texte Beaumarchais, Le Barbier de séville, I, 2.  Pour cela, vous reprendrez vos prises de notes de cours et les documents qui vous avaient été distribués pour vous constituer une fiche de révision. Celle-ci peut prendre la forme d’une carte mentale ou d’une liste organisée comme ceci (fichier joint).

2) Traiter la question de grammaire suivante pour ce texte : Etudiez la nature et la fonction des subordonnées dans la phrase suivante : « Quand on a rapporté au ministre que je faisais (…) des bouquets à Chloris, (…) il a pris la chose au tragique (…) ».

* Pour rappel, certains élèves devaient passer un oral mercredi :

M. Hullin, M. Jolivet, Mle Wacquet doivent me rendre leur explication linéaire orale sur ce texte de Beaumarchais extrait du Barbier de Séville par fichier audio.

Fr 1 re – Cours du 20 mai : Révisions de Molière, Don Juan, I, 1

Nous nous retrouvons pour notre huitième semaine de cours à distance ; elle porte sur la révision des textes de bac, aujourd’hui sur le texte de Molière, Don Juan.

* Vous aviez des exercices à faire pour aujourd’hui :

1) Faire votre fiche de bac pour le texte de Molière, Don Juan, I, 1.  Pour cela, vous reprendrez vos prises de notes de cours et les documents qui vous avaient été distribués pour vous constituer une fiche de révision. Celle-ci peut prendre la forme d’une carte mentale ou d’une liste organisée comme ceci (fichier joint).

2) Traiter la question de grammaire suivante pour ce texte : « Quelles interrogations de la première réplique de Gusman sont totales ? Et lesquelles sont partielles ? »

* Pour rappel, certains élèves doivent me rendre leur oral :

M. Eboko, Mle Figuereo doivent me rendre leur explication linéaire orale sur ce texte de Don Juan par fichier audio.

* Voici le cours d’aujourd’hui :

1) Dans votre cahier de cours, notez sur une nouvelle page : « Révisions pour l’oral du bac de français » puis 7. Molière, Don Juan, I, 1

2) Notez « a. Question/réponses ». Faites la liste des choses que vous ne comprenez pas à propos de ce texte et de son explication linéaire et rédigez des questions (minimum 2 questions). Si vous n’avez pas de difficulté avec ce texte, mettez-vous dans le rôle d’un jury qui devrait poser des questions à un élève sur ce texte et trouvez au moins 2 questions.

3) Voici l’explication linéaire complète du texte (pièce jointe). Lisez-la et notez vos réponses aux questions que vous vous êtes posées. S’il vous en reste, envoyez-les sur le groupe WhatsApp de la classe. 

4) Notez « b. Question de grammaire ». Recopiez le corrigé de la question de grammaire ci-joint.

5) Voici un lien vers un extrait du « Cahier de français lycée » que nous avons préparé ensemble cette année !! Ouvrez-le et lisez la fiche sur l’interrogation en n°32. Prenez des notes sur votre cahier à partir de la leçon.

Si vous avez eu faux à la question de grammaire, faites les exercices et auto-corrigez vous (ci-joint le corrigé) !

6) Reprenez la fiche de bac que vous avez faite sur ce texte. Agrémentez votre fiche en ajoutant de la couleur, en faisant un dessin ou en choisissant et imprimant une image en lien avec le texte que vous collerez sur votre fiche.  Vous pouvez envoyer la photo de votre fiche de bac sur le groupe WhatsApp de la classe (si vous en êtes satisfait !).

7) Commencez à apprendre par cœur cette fiche : lisez-la 3 fois de suite puis récitez-la 2 fois de suite.

LE POINT PHILO

Don Juan a inspiré bien des philosophes !

Le plus connu est sans doute Soren Kierkegaard qui a beaucoup disserté sur cette figure, que ce soit dans Ou bien… ou bien ou dans Le journal du séducteur.

Voici une courte vidéo qui vous en apprendra plus sur ce philosophe danois, grand lecteur de Hegel (c’est la magique série d’émissions Cogito !!).

Et je vous en propose aussi une plus longue, pour ceux que cela intéresse… Il s’agit d’une émission de France Culture, Les Nouveaux chemins de la connaissance.

LE POINT CULTURE G

Dans un autre genre, on peut aussi écouter la chanson de Brassens sur Don Juan… La perspective est tout autre et vous ne verrez plus Don Juan de la même manière !

Enfin, l’acteur Michel Piccoli étant mort hier, il est plus que jamais l’occasion de rappeler qu’il incarna à merveille Don Juan dans le téléfilm de Marcel Bluwal.

* Voici le travail à réaliser pour lundi 24/05 :

1) Faire votre fiche de bac pour le texte de Marivaux, L’île des esclaves, I, 1

2) Traiter la question de grammaire suivante pour ce texte : « Faites l’analyse logique de la phrase suivante : « Je l’ai été, je le confesse à ta honte, mais va, je te le pardonne ; les hommes ne valent rien. ».

* Certains élèves doivent me rendre un oral lundi 25/05 :

M. Flak, Mle Helderlé doivent me rendre leur oral type bac pour cet extrait de Marivaux, L’île des esclaves.

Fr 1re – Cours du 18 mai : Révisions de Beaumarchais, Le Mariage de Figaro, V, 3

Nous consacrons notre huitième semaine de cours à distance ; elle porte sur la révision des textes de bac, aujourd’hui sur le texte de Beaumarchais, Le Mariage de Figaro, V, 3.

* Vous aviez l’exercice suivant à faire pour aujourd’hui :

1) Faire votre fiche de bac pour le texte de Beaumarchais, Le Mariage de Figaro, V, 3

2) Traiter la question de grammaire suivante pour ce texte : « Indiquez le type des phrases (simple, complexe ; verbale ou averbale) du premier paragraphe de ce texte ».

* Certains élèves doivent me rendre un oral lundi 18/05 :

Mle De Ridder, M. De Gassart doivent me rendre leur oral type bac pour cet extrait du Mariage de Figaro, V, 3.

* Voici le cours d’aujourd’hui :

1) Dans votre cahier de cours, notez sur une nouvelle page : « Révisions pour l’oral du bac de français » puis 6. Beaumarchais, Le Mariage de Figaro, V, 3

2) Notez « a. Question/réponses ». Faites la liste des choses que vous ne comprenez pas à propos de ce texte et de son explication linéaire et rédigez des questions (minimum 2 questions). Si vous n’avez pas de difficulté avec ce texte, mettez-vous dans le rôle d’un jury qui devrait poser des questions à un élève sur ce texte et trouvez au moins 2 questions.

3) Voici l’explication linéaire complète du texte (pièce jointe). Lisez-la et notez vos réponses aux questions que vous vous êtes posées. S’il vous en reste, envoyez-les sur le groupe WhatsApp de la classe. 

4) Notez « b. Question de grammaire ». Recopiez le corrigé de la question de grammaire ci-joint.

5) Reprenez la fiche de bac que vous avez faite sur ce texte. Agrémentez votre fiche en ajoutant de la couleur, en faisant un dessin ou en choisissant et imprimant une image en lien avec le texte que vous collerez sur votre fiche.  Vous pouvez envoyer la photo de votre fiche de bac sur le groupe WhatsApp de la classe (si vous en êtes satisfait !).

6) Commencez à apprendre par cœur cette fiche : lisez-la 3 fois de suite puis récitez-la 2 fois de suite.

BONUS – LE POINT PHILO

Ce dont nous avertit le monologue de Figaro, dont l’une des phrases est devenue proverbiale (« Sans liberté de blâmer il n’y a pas d’éloge flatteur), c’est de la manière dont les rapports de classes sont repensés à la veille de la Révolution française.

Attention tout de même : la notion de classe n’apparaît qu’avec Marx, au XIXe siècle, et est donc anachronique au XVIIIe siècle !

Les textes des théoriciens du contrat social dont nous avons parlés précédemment remettaient en cause la légitimité des hiérarchies sociales. Contrairement à ce que pouvait prôner l’Eglise catholique de cette époque, la place occupée par chacun dans la société n’était pas, selon ces philosophes, choisie par Dieu mais dépendait de circonstances aléatoires et pouvait, selon certaines théories, s’appuyer sur la force indue et injuste et non sur une élection divine engageant des devoirs de protection du faible par le fort. Laissée au hasard, la hiérarchie entre les hommes est vue comme injuste. A sa place, c’est la notion de mérite qui va émerger : c’est ce que réclame Figaro.

Pour comprendre comment cette revendication va donner lieu à une analyse de l’économie et de la société européenne par Marx au XIXe, voici des vidéos sur le penseur du Capital : l’une, très courte, de présentation ; l’autre, plus longue, de documentaire-fiction d’Arte.

Bon visionnage et bonne découverte !

BONUS – LE POINT ORAL

Nous travaillons aujourd’hui sur un des textes les plus classiques du théâtre de français.

Pour améliorer votre lecture pour l’oral, entraînez-vous à le lire à haute voix !

Pour cela, deux conseils :

  1. Choisissez une intention parmi les suivantes : colère – désespoir – amertume – dégoût – rage – folie – abattement – apitoiement sur soi – ironie – humour – défi.

Lisez le texte à voix haute en tenant cette intention du début à la fin.

Refaites l’exercice en variant l’intention.

  • Une fois que vous aurez trouvé l’intention qui vous plaît le mieux et avec laquelle vous vous sentez le/la plus à l’aise, relisez votre texte et… enregistrez-vous !

Prenez votre courage à deux mains et écoutez votre enregistrement ensuite. Voyez comment vous pouvez l’améliorer et enregistrez-vous à nouveau.

Si vous êtes content de votre performance, partagez-la avec nous sur le groupe WhatsApp de la classe !

BONUS – LE POINT METHODE DE REVISIONS

Pour mémoriser, il est utile de…. marcher !

Choisissez une de vos fiches de bac, par exemple celle d’aujourd’hui. Identifiez dans cette fiche les mots-clés (les mots les plus importants) qui vous permettent de vous remémorer du paragraphe.

Associez chacun de ces mots à un endroit dans une pièce dans laquelle vous pouvez marcher tranquillement. Au début, vous pouvez mettre un post-it avec ce mot à cet endroit.

Parcourez cette pièce en récitant à chaque endroit choisi à l’avance les idées liées au mot-clé qui y est associé.  

Faites ce parcours 3 ou 4 fois….. Le texte est appris !

* Voici le travail à réaliser pour mercredi 20/05 :

1) Faire votre fiche de bac pour le texte de Molière, Don Juan, I, 1.  Pour cela, vous reprendrez vos prises de notes de cours et les documents qui vous avaient été distribués pour vous constituer une fiche de révision. Celle-ci peut prendre la forme d’une carte mentale ou d’une liste organisée comme ceci (fichier joint).

2) Traiter la question de grammaire suivante pour ce texte : « Quelles interrogations de la première réplique de Gusman sont totales ? Et lesquelles sont partielles ? »

* Pour rappel, certains élèves devaient passer un oral mercredi :

M. Eboko, Mle Figuereo doivent me rendre leur explication linéaire orale sur ce texte de Don Juan par fichier audio.