Fr 1res – Cours du 19 novembre : Le genre du récit de voyage

Le récit de voyage est un genre littéraire qui mêle expérience et fiction. La preuve en est avec ces images :

Un exposé nous avait été présenté sur les récits de voyage le 5 novembre par Mle Mourani :

Fr 1res – Cours du 19 novembre : Etude du texte d’André Thévet (commentaire composé)

Introduction

Le texte soumis à notre étude est un extrait du récit de voyage Les singularités de la France Antarctique d’André Thévet à la Renaissance. Ce dernier est un écrivain français ayant vécu pendant les Guerres de Religion. Avec Jean de Léry, ils partent s’installer au Brésil pour y fonder une colonie protestante. A cet endroit des explorateurs espagnols ont cru voir des Amazones et ont appelé la forêt amazonienne et le fleuve Amazone en conséquence. Dans cet extrait, on peut lire que l’auteur dresse un portrait du mode de vie des Amazones.

Comment ce texte dresse-t-il un portrait négatif de cette tribu ? Dans un premier temps, nous étudierons le mythe des Amazones tel que le présente André Thévet puis nous verrons en quoi elles ressemblent à des sauvages selon lui ; in fine nous étudierons la cruauté de leur combat selon André Thévet. 

Fr 1res – Cours du 17 novembre : La mode vestimentaire à la Renaissance

Introduction

La Renaissance est une période qui commence en Italie au XIVe siècle et se répand pendant les décennies suivantes. Les vêtements sont plus décoratifs et plus élégants. L’influence italienne consiste à donner plus de grâce au corps.

  1. La mode féminine

Ex : Catherine de Médicis

Elle est vêtue d’un tissu épais recouvert de pierres précieuses, de fourrures, de boucles d’oreilles et a une taille cintrée avec un corsage pointu, recouvert d’une cape.

  1. La mode masculine

Les hommes portent en bas des chausses (collants) et des hauts-de-chausse, et en haut un pourpoint et un manteau (ex : casaque, à courtes manches). La chemise est un élément important avec le chapeau de feutre et les chaussures fermées.

La mode espagnole se répand à la fin du XVIe siècle avec des motifs plus minutieux et un corps entièrement recouvert de tissu. La cape est ainsi un manteau espagnol sans manche de la deuxième moitié du XVIe siècle.

Conclusion

La mode vestimentaire est fortement influencée en France par l’Italie et l’Espagne. On relèvera par exemple la fraise, un col que les personnes de la noblesse et de la haute bourgeoisie portaient. Les Réformés, eux, se distinguent souvent par un habit modeste.

Pour prolonger cet exposé par une étude des couleurs prisées par les Réformés à la Renaissance, écoutez le podcast suivant de 19:40 à 23:40.

https://www.franceculture.fr/emissions/hors-champs/des-gouts-et-des-couleurs-avec-michel-pastoureau-le-bleu-15

Fr 1res – Cours du 12 novembre : Etude du 3e texte, Jean de Léry au Brésil

Voici le résultat de notre travail en classe sur le texte de Jean de Léry :

Introduction

[accroche] Après 1492 et la découverte de l’Amérique par Christophe Colomb, une vague successive de découvertes s’enchaîne à travers le monde et certains Français comme Jean de Léry s’installent dans des colonies au Brésil.

[présentation] Jean de Léry est un protestant qui s’est réfugié dans un village d’Indiens suite à conflit dans sa colonie française. Son texte est un récit de voyage qui porte témoignage de la vie au Brésil à l’époque. Il y prend la défense des Indiens, ce qui inscrit son texte dans le genre de l’argumentation.

Groupe 1

CitationProcédé littéraireSens
1« comme d’un appât ordinaire à convoitise » (l. 8)comparaisonDescription péjorative de la nudité des Indiens par les Européens
2« sauvages tous nus » (l. 5)Périphrase pour désigner les Indiens + ironie puisque Jean de Léry ne pense pas qu’il s’agit de sauvagesReprise par l’auteur du terme polémique « sauvage » pour donner son opinion contraire à celle des Européens
3« attifets (…) robes sur robes » (l. 10-11)Enumération + accumulationL’auteur insiste sur la superficialité des femmes européennes : il fait leur blâme
4idemParataxe (= absence de conjonctions de coordination et de subordination)Alourdissement du rythme de la phrase qui accentue l’effet négatif  de l’accumulation
5« et autres infinies bagatelles » (l. 12)Terme générique (bagatelles) à la fin de l’énumération de 8 accessoires vestimentairesL’auteur ne ferme sa liste, elle reste ouverte avec « infinies »
6« sauvages tous nus » (l. 6), « ils étaient nus » (l. 16),  « nudité «  (l. 9 et 13), « le corps entièrement découvert » (l. 21)Répétition de « nus », dérivation de « nus » et « nudité », périphrase pour « nu »L’auteur décrit les Indiens en insistant sur leur nudité pour les défendre (genre judiciaire).
7« Ce n’est cependant (…) par-deçà » (l. 15-19)Argumentation de registre religieux : « sainte Ecriture »,  « Adam et Eve », « Loi de nature », « hérétiques »Le recours à ce type d’argument suppose que le lecteur partage la même opinion religieuse que Jean de Léry : ce texte est adressé à des Européens
8« cette nudité aussi grossière en telle femme est beaucoup moins attrayante qu’on ne cuiderait »Comparaison entre la nudité des femmes européennes et indiennes.L’auteur souligne qu’une femme nue n’est pas forcément désirable, « grossière » ; tout dépend de la culture.
  1. Un texte qui présente un blâme
  2. Des Indiennes
  3. Des Européennes
  4. Un texte dans lequel l’auteur prend position
  5. Pour défendre les Indiens
  6. Pour accuser les Européens

Problématique : En quoi l’auteur dresse-t-il des blâmes pour livrer sa position sur les cultures de son temps ?

Groupe 2

CitationProcédé littéraireSens/Qu’est-ce que ça nous apprend ?
1« tant à ceux qui ont écrit, qu’à ceux qui pensent (…) paillardise » (l. 4-6)Comparaison des auteurs et des lecteurs du même avisJean de Léry s’adresse à un public élargi qui a un avis différent du sien
2« toutefois » (l. 1, l. 8, l. 17, l. 18)Répétition du connecteur logique d’oppositionJean de Léry s’oppose à l’avis général des Européens sur les Indiens
3« les attifets (…) infinies bagatelles » (l. 10-12)Enumération + accumulationDescription négative de 8 pièces de vêtements portés par les Européennes
4idemParataxe (succession de propositions ou de phrases avec des signes de ponctuation)Accélération du rythme de lecture qui accentue la dimension négative de l’accumulation
5« ils vont ainsi le corps (…) louables » (l. 20-22)Opinion paradoxale de l’auteur, qui va contre celle de ses contemporainsJean de Léry s’adresse à un public élargi qui a un avis différent du sien et adopte leur point de vue pour le réfuter
6« plus pour l’honnêteté (…) mondanité » (l. 23-24)Comparatif de supériorité (plus que) =>  comparaisonJean de Léry compare les Européens aux Indiens à l’avantage des Indiens

Vous trouverez ci-dessous un exemple d’explication linéaire rédigée de ce texte :

Fr 1res – Cours du 5 novembre : Exposés sur les Amazones

Vous trouverez ci-joint les exposés de Mle Roquemont, Mle Mourani, Mle Gay et Mle Boullet :

Sur les Amazones

A propos des femmes chasseresses en Amérique, voici un point sur les découvertes récentes de l’archéologie :

https://www.lemonde.fr/sciences/article/2020/11/09/il-y-a-9-000-ans-des-femmes-chassaient-dans-toute-l-amerique_6059132_1650684.html?s=03

Et voici un lien vers l’émission La Grande librairie du 11 novembre dans laquelle le paléontologue Pascal Picq éclaire la question des femmes guerrières en Amérique du Sud (de 4:00 à 5:20)

https://www.france.tv/france-5/la-grande-librairie/la-grande-librairie-saison-13/2096521-une-pre-histoire-de-la-domination-masculine.html

Fr 1res – Cours du 5 novembre : Exercice de compréhension du 2e texte de Montaigne, “Des Coches”

3. Deuxième étude de texte : Montaigne, « Des coches », Dialogue entre l’Espagnol et l’Indien

CitationProcédé littéraireSens
1« Le plus grand prince » (l. 4) « toutes les Indes » (l. 6)Hyperbole avec le superlatif absolu (le plus) et le déterminant de totalité (toutes)But de l’Espagnol : impressionner l’Indien à travers l’insistance sur les titres qui font autorité chez lui
2« leurs déclarations habituelles » (l.3)« Habituel » prend un sens nouveau quand on relit le texte : c’est un métadiscoursCela suppose que ce n’est pas la première fois qu’ils se parlent
3« contrée fertile et agréable » (l. 2)Topos (cliché, lieu commun) du paradis terrestreLes Espagnols ont une vision de l’Amérique du Sud comme un endroit intéressant, où s’établir et merveilleux
4« ils leur demandaient des vivres (…) et de l’or » (l. 6-7)Topos de l’EldoradoLes Espagnols viennent pour conquérir les terres des Indiens et s’enrichir
5« ajoutant quelques menaces à ce conseil »Cliché sur les Indiens qui apparaît avec l’histoire de Cortés vu comme une divinitéLes Espagnols pensent que les Indiens sont impressionnables

Oxymore, métaphore, hyperbole, description (par opposition au récit, ou au discours), anaphore, champs lexicaux, connotations (positive, négative, péjorative, méliorative), discours direct/indirect…

Introduction (rappel de la problématique et annonce du plan)

De quelle manière Montaigne représente-t-il les Espagnols dans ce texte ?

  1. Les procédés utilisés par les Espagnols pour convaincre et persuader les Indiens
  2. Pour convaincre (1 à 2 procédés littéraires) : 2
  3. Pour persuader (1 à 2 procédés littéraires) : 1
  1. La vision que les Espagnols ont des Indiens
  2. Positive (1 à 2 procédés littéraires) 3, 4
  3. Négative (1 à 2 procédés littéraires) 5

Conclusion